Les cinq républiques françaises - Serge Berstein
9 out of 10 based on 200 ratings. 300 user reviews.

Les cinq républiques françaises

By Serge Berstein

  • Release Date: 2016-08-04
  • Genre: Histoire

Description

Sauf exception rarissime, jusqu’au XVIIIe siècle, les républiques qui ont laissé des traces historiques sont des régimes à caractère oligarchique qui assurent la prépondérance des «meilleurs» sur le pouvoir politique, c’est-à-dire des plus riches qui sont aussi les plus cultivés et, par conséquent, s’estiment les plus capables de gouverner : aristocrates de la cité athénienne qui monopolisent les magistratures, Optimates de la république romaine, doges de la république de Venise, grands marchands de la république des Provinces-Unies aux XVIe et XVIIe siècles. Pour tous ces systèmes oligarchiques, la république n’a d’autre signification que celle de son étymologie, la Res publica, autrement dit l’État qu’il s’agit de dominer pour y défendre les intérêts dont sont porteurs les groupes dirigeants.
Il en ira différemment à la fin du XVIIIe siècle en Amérique et en France où la fondation de la République repose sur le principe que la souveraineté est l’apanage de la «nation» tout entière. Aussi la république ne représente-t-elle pas seulement une forme de gouvernement, mais une véritable culture politique et un ensemble de valeurs profondément ancrées dans la population.
Dans cet ouvrage, Serge Berstein analyse minutieusement les cinq expériences républicaines qu'a connues la France entre la fin du XVIIe siècle et le début du XXIe siècle, mettant en lumière l'évolution des diverses formes politiques qui étaient susceptibles de mettre en œuvre les «immortels principes» républicains portés par la révolution de la pensée des Lumières.

Professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Institut d’Études Politiques de Paris dont il a dirigé le Cycle supérieur d'Histoire du XXe siècle, Serge Berstein est chercheur associé au Centre d'histoire de Science Po. Il est également membre des conseils scientifiques de la Fondation Charles de Gaulle et de l'Institut François Mitterrand. Auteur de nombreuses études de référence sur la démocratie, le gaullisme, la gauche et le radicalisme, il a notamment publié Histoire du parti radical (2 tomes, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1980-1982), La France des années trente  (Armand Colin, 1988), Démocraties, régimes autoritaires et totalitarismes au XXe siècle (1992), Le modèle républicain (PUF, 1992), Histoire du gaullisme (Perrin, 2001), Léon Blum (Fayard, 2006), L'invention de la démocratie, 1789-1914 (dir. Seuil, 2008 avec Michel Winock), La République recommencée (dir. Seuil, 2012 avec Michel Winock) et, avec Pierre Milza, les célèbres manuels d'histoire de la collection «  Initial  », chez Hatier.